02/09/2007

Pearl Jam - Lost Dogs et autres raretés (1990-2007) + conclusion

PearlJam-LostdogscoverDouble avantage pour ceux qui suivent Pearl Jam : outre les albums, quelques morceaux excellents sont répartis sur singles et BOF, et ansuite, le tout est assez facile à trouver.

La majorité des raretés est reprise sur Lost Dogs, double album sorti en 2003 et alliant faces B et raretés connues à des chutes de studio inédites. Clairement pas l'endroit où un néophyte doit commencer, il reste totalement incontournable. Une bonne moitié des morceaux ici auraient très largement pu se retrouver sur album, tandis que l'autre moitié n'était sans doute pas faite pour ça, comme Sweet Lew, ode à Kareem Abdul-Jabbar chantée par Jeff Ament. Sad, Fatal, Education, Undone, Down, Alone, Hard To Imagine, Footsteps, Wash ou l'évident Yellow Ledbetter sont autant de classiques absolus qui méritaient mieux que l'anonymat d'une face B ou pire, le purgatoire d'une cave de stockage d'enregistrements studio. On peut donc avoir un aperçu assez complet de la carrière  hors albums de Pearl Jam sans devoir traquer singles et disques de Noël, et on a même en prime une vraie nouveauté, 4/20/02, morceau dédié à Layne Staley.

Mais Lost Dogs, aussi intéressant qu'il est, n'est pas exhaustif, et au moins six morceaux supplémentaires doivent figurer dans la discographie. D'abord, la classique bande originale de Singles, comprenant les non moins classiques State Of Love And Trust et Breath (entre des morceaux d'Alice In Chains, Soundgarden, Smashing Pumpkins ou Screaming Trees), l'EP Merkinball enregistré avec Neil Young, lorsque Pearl Jam était son backing band (pour Mirrorball), ainsi que deux autres extraits de BO : Man Of The Hour (Big Fish) et Love Reign O'er Me (reprise des Who, Reign O'er Me). Et il reste aussi les dizaines de reprises faites par le groupe en concert, où leurs centaines de concerts sortis officiellement. Mais ça, c'est un boulot à plein temps ;)

Voilà qui conclut quelques semaines d'exploration du catalogue de Pearl Jam, qui avait comme but avoué de trouver quel était mon album préféré du groupe, voire "le meilleur". Impossible de répondre à cette dernière question, je vais donc résumer MON OPINION (emphase pour les lourds) de chaque album en trois mots maximums.

Ten : quasi inécoutable aujourd'hui
Vs : rage
Vitalogy : coeur
No Code : tête, mon préféré
Yield : finesse
Binaural : classe
Riot Act : mal-être
Pearl Jam : démonstration


Sad

09:45 Écrit par Denis dans 1990s | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.